La musique classique
1750-1830

L'époque des Lumières se définit par l'existence d'un même langage musical compris et utilisé dans toute l'Europe. La symphonie apparaît à ce moment-là, ainsi qu'une musique de chambre destinée à des amateurs (non professionnels) qui favorisent le développement de l'édition musicale.

Les genres :

Musique de chambre (pour les amateurs).
Toutes les formations existent : trio, quatuor, quintette pour cordes seules ou avec piano. La sonate pour piano seul prend son essor. La musique vocale voit une nouvelle forme de lied apparaître : le lied artistique (poème allemand chanté, accompagné au piano).

Musique de concert (pour les professionnels).
La symphonie devient un genre important, en liaison avec le développement de l'orchestre qui s'étoffe (40 à 60 musiciens). Le concerto limite ses solistes à un seul : le piano ou le violon, quelques vents. Le chef d'orchestre prend une importance croissante.

Opéra
Ce genre baroque continue sa carrière mais se diversifie : si l'on trouve toujours l'opéra seria, en italien, sur des sujets mythologiques ou historiques, l'opéra buffa a un livret qui raconte des histoires contemporaines sur des sujets plus familiers et remporte un vif succès (Mozart).

Musique religieuse
Les compositeurs en produisent toujours, mais deux types d'œuvres dominent : l'oratorio et la messe.

Quelques compositeurs :
Joseph HAYDN (1732-1809) a, par sa longévité, influencé très fortement cette période, par l'écriture d'œuvres dans tous les genres : musique de chambre, symphonies (104 !), opéras, etc.
Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791) a lui aussi composé dans tous les genres. On peut retenir : Don Giovanni, Les Noces de Figaro, La Flûte Enchantée, le Requiem, 41 symphonies, 27 concertos pour piano, etc.
Ludwig Van BEETHOVEN (1770-1827) est surtout réputé pour ses 9 symphonies (la 9e se termine par l'Hymne à la joie), ses 32 sonates pour piano, sa musique de chambre. Il va influencer considérablement l'époque suivante : la période romantique.